Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 2 mai 2019 à 18h30

FESTIVAL "Les mauvais jours finiront..."

18H30 - Théâtre

ZaïZaïZaïZaï, adapté de la B.D. de Fabcaro

Une farce corrosive et burlesque, un conte moderne.

Une farce corrosive et burlesque, un conte moderne.
Jean Kevin, auteur de BD, il est marié, a deux enfants mais se désespère de l'âge adulte.
Il regrette l'insouciance de l'enfance. De ses rêves d'être un cowboy que lui reste-t-il ?
En panne d'inspiration pour sa prochaine création, il se morfond dans le quotidien et chaque samedi, il va au supermarché faire les courses. Ce samedi-ci, il a changé de pantalon et sa carte du magasin est dans un autre. A la caisse, problème, un individu n'a pas sa carte du magasin.
Il doit s'échapper et toute la France se met à sa recherche. Une grande course poursuite
s'engage, les chaines de télévision sont sur le feu, les députés s'en mêlent, les chanteurs
caritatifs aussi…

Les Artisans Bouchers

20H - Soupe

21H30 - Projection

Afrique Capital - lille coloniale

Lille, août 2017. Depuis plusieurs mois, près d'une centaine de personnes pour la plupart exilées, dont de nombreux mineurs venus d'Afrique, vivent sous tentes près de l'ancienne gare de St Sauveur, exposées à la pluie, aux pressions policières et à une expulsion imminente. Dans le même temps et sur le même site, la très insitutionnelle association Lille 3000 organise une expo intitulée Afrique Capitales. Celle-ci se présente comme un voyage à travers l'art contemporain de ce continent : Vers le cap de Bonne Espérance…

Interpellés par l'ironie de cette proximité (l'expo contient notamment un Hôtel Africa), quelques ami-es, exilé-es ou non, décident de visiter les lieux micros et caméras en main. L'occasion de questionner le rôle de la culture officielle et de donner à voir et entendre la situation des exilé-es à Lille.

Le lieu sera précisé plus tard...

Source : https://lesmauvaisjoursfinirontlille.wordpres…
Source : message reçu le 9 avril 19h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir